Les valeurs

La truffe, la perle noire de la gastronomie française

349 views vues
La Truffe au Castellane

Art de vivre à la française et gastronomie file le parfait amour. Tandem indissociable ils se subliment mutuellement pour donner des envies d’encore. Parmi les produits emblématiques du patrimoine culinaire français, la truffe tient une place toute particulière. Le Château le Prieuré la met à l’honneur jusqu’à la fin de la saison dans un menu d’exception.

« Diamant de la cuisine ». Le magistrat et gastronome Jean Anthelme Brillat-Savarin avait le verbe haut lorsqu’il s’agissait de parler de la perle noire. Pourtant célèbre depuis l’antiquité, c’est sous la plume de l’auteur de la Physiologie du goût que le tubercule acquiert ses lettres de noblesse pour ensuite s’inviter aux tables princières de toute l’Europe. De novembre à fin mars pour les bonnes saisons, la truffe ravit les palais des fins gourmets mais c’est après les gelées de janvier qu’elle libère au mieux ses arômes. Une odeur incomparable de sous-bois, de terre et d’humus presque entêtante pour qui sait l’apprécier, une saveur finement poivrée, la truffe a ce petit parfum de paradis qui fait les grands plats.

Rare, d’une qualité exceptionnelle lorsqu’elle vient du Périgord, la perle noire s’invite en ce moment au Castellane dans un menu unique. De l’entrée en dessert, le diamant est à la fête et ouvre les réjouissances en s’associant au jaune tiède et coulant d’un œuf biologique. C’est ensuite à la langoustine d’Ecosse d’accompagner la pépite noire et de souligner son caractère épicé d’un voile de coriandre. Dans un bouillon de courge muscade, la noix de Saint-Jacques et la truffe se la coulent douce, twistées par le peps de la mandarine. Avec le pigeon et sa sauce civet, la truffe renoue avec son côté terrien et trouve dans l’héliantis un compagnon tubéreux pour une association des plus justes. Lorsqu’arrive le dessert, c’est avec la poire confite et son biscuit cassonade aux notes de cannelle et vanille que la truffe trouve l’accord parfait.

A travers les plats et les mariages de saveurs, la truffe révèle tout son arôme, enivre les palais des gourmands et gourmets dans une jolie partition gastronomique, à déguster sans modération au Château le Prieuré.

Menu « Autour de la truffe » : 75€ / personne hors boisson.

Share Button
 
Vue Extérieure de l'Hôtel Saint Martin - La Grande Maison Younan Collection

Papilles et terroir niortais !

Avec son marais nourricier, ses terres fertiles et son terroir exceptionnel, le département...

111 vues
Niort, emblématique Niort. Sentinelle du Marais Poitevin, la cité médiévale a conservé de sa glorieuse histoire des trésors patrimoniaux inestimables. Ville d’Aliénor d’Aquitaine et de Richard cœur de Lion, porte d’entrée de la 2nde plus grande zone humide de France, terroir à la richesse exceptionnelle, Niort recèle de trésors, à découvrir absolument lors d’un séjour à l’hôtel Saint-Martin. Il y a d’abord le Marais Poitevin. Incontournable parmi les incontournables, le marais est à lui seul un vrai morceau d’histoire. Sculpté depuis le XIIIème siècle par la main de l’homme, l’ancien marécage a acquis une renommée mondiale. Lieu d’une faune préservée, voire rare, et d’une flore unique il abrite castors et sternes, martins pêcheurs et loutres. Sur ses berges poussent iris jaunes et angéliques comme autant de patchs de couleurs. A pied, à cheval, à vélo, le marais se découvre aussi tout l’été de manière plus insolite lors de balades guidées nocturnes en canoë ou d’apéro barque pour des soirées inoubliables au cœur de la Venise verte. L’histoire du chef-lieu des Deux-Sèvres est également intimement liée à celle d’Aliénor d’Aquitaine et de son guerroyant fils : Richard cœur de Lion. De passage dans la cité médiévale, la visite du Donjon construit au XIIème siècle par le roi d'Angleterre Henri II Plantagenêt, époux d’Aliénor, est un flashback dans les couloirs du temps. Citadelle militaire, logement, prison ou musée, chaque siècle a laissé sa trace et sa terrasse nord offre aujourd’hui un vaste panorama sur la vieille ville. De Donjons à château, il n’y a qu’un pas, celui de Coudray-Salbard-d’Echiré, à quelques encablures de Niort fut dès le XIIIème siècle le théâtre de luttes sanglantes entre royaume de France et d’Angleterre. Forteresse massive, elle était un point de contrôle stratégique de la traversée de la Sèvre-Niortaise. Sa visite est une belle plongée historique. De retour dans la cité, les animations d’été donnent à la ville une bonhommie délicieuse. Le marché des producteurs de l’ancienne laiterie de Coulon les vendredi 24 et 31 août et les soirées concerts les mercredi et vendredi d’août sur le bas de la Brèche à l’esplanade de la République prolongent la douceur de vivre à l’infini. En journée, c’est sur l’eau, avec les activités de Niort Plage que les journées s’écoulent doucement : paddle, canoë, kayak, pédalos. A 20 minutes de Niort, l’hôtel Saint-Martin cultive élégamment art de vivre et art de recevoir. Balade dans le parc arboré, longueurs dans la piscine, diner gastronomique à la table du Logis, qu’il fait bon vivre cet été sur les bords de la Sèvre-Niortaise.

Week-end à Niort

Niort, emblématique Niort. Sentinelle du Marais Poitevin, la cité médiévale a conservé de...

146 vues

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience de navigation possible. En cliquant sur le bouton « Ok, tout accepter », vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici.